Un nom qui dépasse les frontières

Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois

La chorale des Petits Chanteurs à la Croix de Bois sera en visite chez nous le 11 mai prochain dans le cadre de sa tournée canadienne.

Trois-Rivières — Avec ses deux manécanteries, la ville de Trois-Rivières est choyée et les amateurs de chant choral le sont tout autant. Ceux-ci ne peuvent qu’être comblés de savoir que la célèbre chorale des Petits Chanteurs à la Croix de Bois sera en visite chez nous le 11 mai prochain dans le cadre de sa tournée canadienne qui inclut principalement des arrêts au Québec mais également en Ontario.
Visite aux chutes Niagara oblige.

Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois sont de nouveau basés à Paris, ville de leur fondation, depuis l’automne 2006 après avoir passé de nombreuses années dans l’Oise. Ce retour à la maison est d’autant plus significatif que l’institution fête en 2007 son centenaire d’existence. Leur popularité ne tient pas qu’à cette tradition.

La chorale s’est donnée pour mission d’être une ambassadrice de paix et de beauté à travers le monde et c’est pourquoi elle effectue des tournées à chaque année à travers le monde.
Le premier de ces voyages, en 1931, était précisément au Québec et c’est la raison pour laquelle en cette année de centenaire, on a voulu recréer les liens avec le Québec.
L’itinéraire québécois sera cependant serré: entre le 8 et le 26 mai, Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois offriront pas moins de 14 concerts dont dix au Québec, soit à Granby, Sherbrooke, Trois-Rivières, Québec, l’Islet-sur-Mer, Rimouski, Charlesbourg, Montréal, Laval et Saint-Sauveur.

Le concert trifluvien sera présenté à l’église Saint-Laurent, le vendredi 11 mai, à 19h30. Le programme est généreux et très fidèle à la vocation de l’ensemble vocal à quatre voix mixtes: une première partie de chants religieux et la seconde, de chants profanes.
Leur vocation de voyageurs a évidemment nourri leur répertoire de chants en provenance de partout sur la planète.

Les chants traditionnels haïtiens, japonais, ukrainiens ou tchèques s’uniront à des oeuvres de Mozart ou Grieg. Mozart, qu’on retrouvera également dans la première partie aussi bien avec son incontournable «Ave Verum» qu’avec l’«Ave Maria». Charpentier, Schubert, Fauré ainsi que «La nuit», de Rameau, popularisé par le film «Les Choristes» sont aussi au programme de cette partie. En tout, c’est un généreux deux heures de chant qui est promis aux amateurs trifluviens.

On ne peut guère parler de découverte pour les amateurs de chant choral puisque la formation de 85 membres est très connue; dans le film «La cage aux Rossignols», de 1945, dont «Les Choristes» est un remake, ce sont Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois qui sont en vedette.
Certains critiques les compare aux plus grands ensembles du genre dans le monde.

Pour Alain Babaud, vice-président du conseil d’administration des Petits Chanteurs à la Croix de Bois, le succès de la chorale tient aussi bien à sa tradition qu’à son originalité. «Il y a chez nous quelque chose d’assez unique que nous maintenons. Il y a une joie de vivre à la française dans notre approche, une attitude assez unique qui nous différencie des grandes chorales allemandes ou britanniques avec lesquelles nous partageons une même rigueur technique.

Notre vocation de voyageurs nous a toujours obligés à une ouverture aux autres et au monde qui se reflète dans notre façon de chanter.
Par exemple, dans nos voyages, nos jeunes dorment chez l’habitant plutôt qu’à l’hôtel. C’est une coutume à laquelle nous tenons.

Rédigé par: François Houde
Source: Le Nouvelliste

Partager

Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *